Vous êtes ici:
Publié le: 16/02/2018

Politiques éducatives, collèges et jeunesse

Rentree_Scolaire.jpg

Les actions éducatives et pour les collèges

 
Le Département assume toutes les charges d’investissement et de fonctionnement des 91 collèges publics ainsi que les charges de fonctionnement des 13 collèges privés sous contrat d’association avec l’Etat afin de contribuer activement à la qualité de la vie scolaire. Cette politique a mobilisé près de 66,60 Millions d’euros en 2016.

Bilinguisme

Le Département est partenaire de l’Éducation Nationale, de la Région et du Département du Haut-Rhin pour développer l’enseignement bilingue dès la maternelle. Il y consacre en 2016 un budget de 1,27 Millions d’euros.
En 2016, dans le Bas-Rhin, 13 906 élèves du 1er degré ont suivi un cursus à parité horaire, c’est-à-dire 12 h en français et 12 h en allemand (162 écoles).  En collège, ce sont 2 490 élèves (dans  38 établissements).
Le Département apporte également un soutien financier (210 000 euros) à l’association ABCM Zweisprachigheit dont l’offre vient compléter l’offre d’enseignement public bilingue. Un soutien financier est apporté à l’office pour la langue et la culture d’Alsace (67 200 euros).

La politique éducative du Département : le point de vue du Président du Conseil Départemental

« Le Département a beaucoup travaillé sur les bâtiments des collèges publics depuis que l’Etat lui a transféré leur gestion, pour être en capacité d’accueillir les élèves dans de bonnes conditions.
Nous allons continuer à le faire, mais accompagner les politiques éducatives est encore plus important, pour construire des adultes autonomes, responsables, engagés, avec une ouverture d’esprit. C’est le rôle de l’accompagnement départemental des politiques éducatives, par exemple dans l’acquisition, par les jeunes, des fondamentaux de la vie quotidienne d’un adulte.
Ainsi, le « manger sain » : dans les restaurants scolaires, sont privilégiés par le Département  les repas équilibrés avec des produits locaux. Les agents techniques départementaux dans les collèges sont très impliqués. »

Apprendre à gérer un budget, à éviter les comportements à risque, à devenir parent…

« Le Département a des compétences dans ces domaines, et il est important de commencer à les transmettre le plus tôt possible aux collégiens.
Le Département réfléchit aux moyens de valoriser également l’intelligence manuelle, pour redonner leurs lettres de noblesse à des filières délaissées. Les PME ont besoin de compétences, et ce sont de vrais gisements d’épanouissement professionnel et personnel.
Le Bas-Rhin est en train de combler le retard que nous avons, en France, dans l’apprentissage des langues. C’est un enjeu d’emploi, également.
En ce qui concerne la réforme des rythmes scolaires, le Département du Bas-Rhin a été impacté financièrement : cela représente 800 000 euros de coût supplémentaire au niveau des transports scolaires. »

Lire et faire lire

Le dispositif « Lire et faire lire » est un programme d'ouverture à la lecture et de solidarité intergénérationnelle qui poursuit deux objectifs complémentaires :

  • un objectif éducatif et culturel: transmettre le goût de la lecture aux enfants et adolescents et leur permettre de découvrir le patrimoine littéraire, et promouvoir la littérature pour la jeunesse ;
  • un objectif d'échange intergénérationnel : favoriser la rencontre et le dialogue entre des enfants/jeunes et des retraités.
    Il est mis en œuvre par la Ligue de l’enseignement qui s'appuie pour cela sur un réseau de lecteurs bénévoles de plus de 50 ans. En 2016, 253 séances de lectures ont été organisées dans les collèges.


Les investissements dans les collèges publics en 2016


Les travaux d’extension et de restructuration du collège Romain Rolland à Erstein (5,2 Millions d’euros) se sont poursuivis avec la livraison de l’extension de l’externat et le démarrage des travaux de restructuration du bâtiment existant de l’externat.

  • Les travaux de restructuration du collège de Benfeld (3,5 Millions d’euros) ont été achevés et livrés pour la rentrée de septembre 2016.
  • Au collège de Lauterbourg, les travaux de restructuration du rez de chaussée de l’externat ont été livrés début février 2016 (509 000 euros).
  • La première tranche de mise en accessibilité du collège de Mertzwiller a été livrée pour la rentrée de septembre 2016 (228 000euros).
  • Les études de maîtrise d’œuvre portant sur la restructuration du collège Galilée de Lingolsheim ont démarré en mai 2016 (120 000 euros).
  • Les études de maîtrise d’œuvre portant sur la restructuration de la demi-pension du collège de Bouxwiller (17 000 euros) et l’agrandissement de la salle à manger du collège de Soultz-Sous-Forêts (41 000 euros) ont démarré en 2016.
  • Au titre du programme pluriannuel de maintenance, des études de maitrise d’œuvre ont été réalisées pour les travaux d’isolation des façades du collège Truffaut (12 000 euros) à Strasbourg et du collège de Geispolsheim.
  • La première tranche des travaux d’isolation des façades des collèges d’Ostwald (330 000 euros) et de Geispolsheim (45 000 euros) a été engagée et le collège de Sarre-Union a vu s’achever une dernière phase de travaux sur les installations de chauffage : 158 000 euros.
  • L’année 2016 a également vu se réaliser des travaux de reprise des toitures des collèges de Barr, de réfection complète des toitures d’un bâtiment du collège André Maurois de Bischwiller, du bâtiment abritant la demi-pension du collège d’Erstein, de la toiture du bâtiment de la demi-pension du collège d’Herrlisheim, du bâtiment administratif du collège de Soultz-sous-Forêts. Une grande verrière a également été remplacée au collège de Dettwiller (310 000 euros).
  • D’importants  travaux de mise en sécurité des bâtiments par rapport à la réglementation incendie ont été réalisés au collège Leclerc à Schiltigheim, et sur le bâtiment B du collège Kléber à Strasbourg. Le remplacement des systèmes de sécurité incendie a été effectué dans les collèges de Schirmeck et de Mertzwiller.
  • Pour améliorer les conditions de travail des collégiens ou adapter les collèges aux évolutions des besoins, des travaux de rénovation de salles de classe ont été réalisés dans les  collèges de Soultz-sous-Forêt et Le Ried à Bischheim,  de rénovation du pôle social et culturel au collège Solignac à Strasbourg et de réfection des salles de science à Hochfelden. Les réseaux informatiques des collèges d’Eschau, d’Ingwiller et Hans Arp à Strasbourg ont été entièrement restructurés.

Le respect au sens propre

respect au sens propre_college.jpg



Ramasser les papiers dans les classes et les espaces communs, monter sa chaise sur la table après la dernière heure de cours…
Deux exemples parmi d’autres de tout ce qui peut contribuer à améliorer la propreté dans les collèges… et faciliter le travail des 824 agents techniques, employés du Département, qui en assurent l’entretien. Le Département lance pour cette rentrée une campagne baptisée « Le respect au sens propre », pensée et testée avec l’équipe des agents techniques du collège de Soufflenheim. En plus du respect du travail accompli, c’est la tâche des agents techniques qui est facilitée et rendue plus efficace.












Des vélos contrôlés gratuitement : en collaboration avec les associations Vélo Emploi et CADR67, le Département organise des opérations « vélo-sécurité » dans les collèges publics

Le contrôle des vélos (éclairage, freins, roues…) est effectué par des techniciens de l’association et la liste des réparations nécessaires est établie. Chaque année, quelque 3 000 vélos sont contrôlés dans 40 collèges.
Nouveauté cette année : un atelier d’autoréparation par les collégiens avec l’association Vélo Station a été expérimenté au collège de Hoerdt.

Collège Jules Hoffmann à la Robertsau : un prix Nobel au collège

Inauguration de la restructuration du collège de la Robertsau,
Rentrée de septembre 2016 : 2 évènements au collège de la Robertsau qui a été construit il y a 114 ans et qui accueille les ados de la Cité de l’Ill, Quartier concerné par la Politique de la Ville (QPV) :

  • fin du chantier d’extension et de rénovation pour lequel le Département a investi 12 Millions d’euros ;
  • et changement de nom : il prend le nom de Jules Hoffmann, professeur de biologie à l’Université de Strasbourg à qui venait d’être attribué le Prix Nobel de médecine 
    Le professeur Hoffmann qui est venu rencontrer les collégiens à cette occasion, a promis de venir parler de ses recherches aux élèves de « son » collège dès qu’ils en auraient envie.
    Les effectifs à la rentrée 2016 ont immédiatement enregistré une hausse des inscriptions en 6ème de plus de 60 élèves.


Le coût et le prix d’un repas dans un restaurant scolaire

Dans les collèges publics, les parents paient de 3,20 à 4,55 euros par repas au lieu de 6,80 euros  (prix de revient moyen) grâce à l’aide du Département du Bas Rhin.

Ici on mange local

Ici_on_mange_local.jpg
En partenariat avec la Chambre d’Agriculture, le Département depuis 2012 incite les gestionnaires des restaurants scolaires des collèges publics à s’approvisionner en produits locaux et bio : 34 établissements ont participé à la journée phare organisée en mars 2016.

Notez cet article

Nombre de votants : 2