Vous êtes ici:
Publié le: 16/09/2017

Pour la solidarité avec les enfants, les jeunes et les familles

PMI_1.jpg

Les actions pour la protection de la mère et de l’enfant



Le service de PMI (Protection Maternelle et Infantile) du Département contribue à l’amélioration globale de la santé et du bien-être de l’enfant et de la famille en proposant des soins gratuits, des conseils en santé et un accompagnement à la parentalité. Il contribue également au développement des modes d’accueils des jeunes enfants.

Les actions menées en 2016 :

  • Renforcement de l’offre de soins gratuits dans tous les territoires
-> 70 consultations de vaccination BCG ;
-> 1 100 séances de consultations de puériculture

  • Édition des nouveaux carnets de maternité et carnets de santé de l’enfant contenant de nombreux conseils aux parents
-> pour préserver la santé et le bon développement de leur enfant
-> pour trouver plus facilement les bons contacts et s’orienter dans le système de santé

  • Développement de l’offre d’accueil du jeune enfant pour permettre aux parents de mieux concilier vie familiale et professionnelle
-> Soutien à l’ouverture de 47 établissements d’accueil du jeune enfant et de 7 Maisons d’assistants maternels : 577 nouvelles places d’accueil pour un total de 10 009 places en accueil collectif et Maisons d’assistants maternels (MAM)
-> agrément de 385 nouveaux assistants maternels pour un total de 9 404 assistants maternels dans le Bas-Rhin

La santé des mamans et des enfants : les services de protection maternelle et infantile du Département en action

Visite d’une sage-femme à domicile pour certaines futures mamans, consultations de nourrissons par des puéricultrices et des médecins après la naissance, bilans de santé et dépistage des troubles visuels dans les écoles… Autant de possibilités gratuites pour les familles Bas-Rhinoises de s’assurer que leurs tout-petits grandiront bien. Voir chiffres significatifs ci-dessous.

Vaccinations gratuites

A l’occasion des consultations de nourrissons par les services départementaux, les enfants de moins de 6 ans peuvent aussi être vaccinés gratuitement (BCG notamment)… par des médecins.

 

Les actions pour la Protection de l’Enfance et en faveur de la Jeunesse en danger


Les actions menées en 2016


  • L’ouverture de nouvelles places, alternatives au placement « classique » en internat, en placement à domicile et accueil de jour, dans des territoires non couverts précédemment : 128 nouvelles places.

Ces nouvelles formules répondent mieux aux besoins des enfants et de leurs familles, permettent de travailler le plus possible à restaurer les liens et d’envisager un retour de l’enfant au sein de sa famille.  

Le développement de ces nouvelles places a rééquilibré l’offre en territoire en fonction des besoins non couverts :
-> 56 places sur le territoire Sud
-> 37 places sur le territoire Nord
-> 35 places sur le territoire de l’Eurométropole de Strasbourg

  • Le développement du partenariat avec les acteurs de la santé et du handicap pour les enfants confiés à l’Aide Sociale à l’Enfance
-> Partenariat avec l’établissement de santé mentale et les établissements de l’Aide Sociale à l’Enfance pour la mise en place d’une équipe mobile départementale pour le public adolescent.
-> Partenariat avec le Centre hospitalier d’Erstein et les assistants familiaux de la vallée de la Bruche pour développer le dépistage précoce des troubles du comportement et l’appui auprès des familles d’accueil pour la connaissance et la prise en charge de ces problématiques.

  • L’adaptation des moyens consacrés à l’accompagnement des enfants confiés au Département en raison de leur nombre croissant. 2 418 enfants ont été pris en charge en 2016, soit 170 enfants de plus qu’en 2015. Les moyens humains ont été renforcés afin de poursuivre le déploiement du Projet Pour l’Enfant.
  • L’adaptation du dispositif de prise en charge des Mineurs Non Accompagnés (MNA) qui sont de plus en plus nombreux et de plus en plus jeunes : 191 MNA ont été accompagnés, soit 80 situations de plus qu’en 2015, grâce à une augmentation du nombre de places en services d’accueil spécifiques (appartements coachés) et en établissements de l’Aide Sociale à l’Enfance, dont l’ouverture d’un groupe au Foyer de l’Enfance.
  • La mise en place de l’Observatoire départemental de la protection de l’enfance du Bas-Rhin. L’observatoire réunit un très large panel de partenaires (environ 50 participants) afin de recueillir des données, suivre et faire des propositions pour la protection des quelques 5 000 enfants accompagnés par l’aide sociale à l’enfance dans le Bas-Rhin, et travaille à l’élaboration du prochain schéma départemental de l’enfance et de la famille.

Les actions pour les Assistants Familiaux

Offre_accueil_enfant.jpg

Le Département met en œuvre une démarche de professionnalisation qui participe à la reconnaissance du placement familial des 437 assistants familiaux salariés par la collectivité (dont 19 sont domiciliés hors du Département). La construction d’une véritable identité professionnelle et le développement de compétences identifiées sont mis en œuvre afin de soutenir une reconnaissance et une valorisation d’un métier très particulier qui est exercé 24 h /24. Par ailleurs, le développement de l’offre d’accueil familial sur les territoires reste une priorité.

Les actions menées en 2016 :

  • Formalisation du plan d’action suite à la démarche lancée pour la reconnaissance professionnelle : définition d’axes de travail afin de développer des outils pour soutenir leur pratique, de favoriser le dialogue, d’offrir une écoute et un soutien aux assistants familiaux.
  • Projet de création d’une nouvelle fonction : six assistants familiaux « ressources » pour dès 2017
-> rompre l’isolement de certains assistants familiaux confrontés à des situations difficiles ;
-> assurer une fonction d’appui, de soutien, de conseil envers leurs pairs et de tutorat pour les nouveaux professionnels.
  • Expérimentation sur un territoire portant sur la création de binômes ou trinômes pour la prise des congés des assistants familiaux afin de privilégier :
-> une meilleure organisation des congés ;
-> une meilleure prise en charge des enfants et de leurs intérêts ;
-> le rapprochement et la création de liens entre les professionnels.

 

Les actions pour la jeunesse



Service civique : 41 volontaires

Le Département a accueilli en 2016, 41 jeunes de 18 à 25 ans dans ses services, pour des missions en lien avec la citoyenneté, l’éducation, la solidarité, l’environnement et la culture.

18 novembre 2016 : inauguration de la Résidence Juniors de Haguenau construite dans l’ancienne caserne Thurot


Le Département a soutenu cet important projet (85 studios) destiné en priorité aux 18/30 ans en formation en alternance, à hauteur de 3 Millions d’euros.

Chef de file de la politique jeunesse, le Département du Bas-Rhin a pris une part active à la création d’un nouveau pôle d’hébergement pour les jeunes : la résidence « Alter et Toit », première résidence hors du territoire de l’Eurométropole à destination des jeunes alternants a été inaugurée le 18 novembre 2016. La maîtrise d’ouvrage a été assurée par Batigère Nord-Est, le gestionnaire de cette structure étant l’association AMITEL. Ce projet  a été copiloté par le Département et la Ville de Haguenau depuis 2009. A la croisée des programmes « Investir pour la formation en alternance » lancé par l’Etat en 2010 et du Plan Départemental de l’Habitat, il est entré dans sa phase opérationnelle depuis la rentrée 2016.
Cet équipement situé au sein de l’éco quartier, ancien casernement militaire, à 5 mn de la gare, constitue un levier pour le développement du territoire, une restructuration adaptée aux besoins actuels, et représente un projet phare en matière économique et social.
Cette résidence répond à l’attente des jeunes en recherche de logements à des prix abordables conventionnés à l’APL.  Il comprend 85 logements meublés (conventionnés APL), 19 logements sociaux ainsi que 650 m² de locaux dédiés à la mission locale du Nord et un centre d’information et d’orientation… Les jeunes peuvent bénéficier de services annexes : accès à internet, laverie, bagagerie, salle de travail et même une salle de fitness. Ce projet dont le prix de revient s’élève à près de 10 millions d’euros avec une participation du Département à hauteur de 3 millions d’euros constitue un élément clé pour le dynamisme du bassin de Haguenau et pour l’autonomie des jeunes actifs.
 

Quelques autres chiffres significatifs au 31 décembre 2016


  • Nombre de mineurs placés en famille d’accueil : 783 (777 en 2015)
  • Nombre de mineurs placés dans des établissements : 1 575 (1 415 en 2015)
  • Nombre de mineurs placés dans des lieux de vie ou dans d’autres structures : 60 (55 en 2015)
  • Part des mineurs placés bénéficiant d’une reconnaissance MDPH : 19,4 % (18,6% en 2015)
  • Nombre d’enfants concernés par des Informations Préoccupantes : 2 671 (2 294 en 2015)
  • Nombre de mères en Maisons Maternelles : 38 (43 en 2015)
  • Nombre de Contrats passés avec des Jeunes Majeurs : 145 (174 en 2015)
  • Nombres d’Assistants Familiaux recrutés : 22 (10 en 2015)
  • Age moyen des Assistants familiaux : 54,4 ans (52 ans en 2015)
  • Nombre de consultations prénatales : 496 (458 en 2015)
  • Nombre de visites à domicile auprès de futures mères et d’enfants : 7 994 (8 900 en 2015)
  • Nombre de consultations pédiatriques : 10 180 (10 007 en 2015)
  • Nombre de consultations de puériculture 1422 (1 322 en 2015)
  • Nombre de consultations de nourrissons : 1 199 (1 077 en 2015)
  • Nombre de vaccinations : 7 244 (7 178 en 2015)
  • Nombre d’Assistants Maternels formés : 1 415 (1397 en 2015)
  • Ouvertures d’Etablissements d’Accueil du jeune enfant : 47 (31 en 2015)
  • Nombre de dépistages en école maternelle : 5 638 (6 784 en 2015)
  • Nombre d’agréments pour adoption en cours de validité au 31 / 12 : 230 (252 en 2015)
  • Nombre d’agréments délivrés dans le cours de l’année : 51 (39 en 2015)
  • Nombre d’enfants accueillis à la naissance, admis à la suite de la signature d’un PV par les parents, admis à la suite d’une décision de justice ou adoptés à l’étranger : 15 (19 en 2015)
  • Nombre de Mineurs Non Accompagnés MNA (ex MIE) présentés : 338 (205 en 2015)
  • Nombre de MNA mis à l’abri : 167 (153 en 2015)
  • Nombre de MNA pris en charge au 31 décembre : 215 (152 en 2015)
  • Nombre des Educateurs (en Equivalents Temps Plein) cofinancés par le Département pour des missions de prévention spécialisée : 90 (même chiffre en 2015)
  • Nombre de territoires où interviennent des éducateurs de prévention cofinancés par le Département: 16 (même chiffre en 2015)
  • Nombre de jeunes accompagnés par des éducateurs de prévention cofinancés par le Département: 3 000 (même chiffre en 2015)
  • Montant du soutien départemental au Pass accompagnement (aide au logement des jeunes): 470 000 euros.
  • Aide départementale au fonctionnement des Centres de Loisirs sans hébergement : 126 500 euros (110 00 euros en 2015)
  • Nombre de jeunes en service civique : 41 (38 en 2015)
  • Montant du soutien départemental aux activités socio-éducatives : 1,488 Million d’euros
  • Montant du soutien départemental aux actions de Loisirs et d’éducation : 130 000 euros
  • Montant du soutien départemental au Fonds d’aide aux jeunes : 535 000 euros

Notez cet article

Nombre de votants : 1