Vous êtes ici:
Publié le: 05/03/2018

Eurométropole

Prairie de l'Hôtel du Département

Les actions conduites sur le territoire de l’Euro Métropole de Strasbourg (EMS)


Ce sont en tout 2 678 agents départementaux qui travaillent au quotidien sur le territoire de l’Eurométropole de Strasbourg; pour être complet, il conviendrait d’y ajouter les agents de la Ville de Strasbourg qui exercent des missions sociales pour le compte du Département.

Ces agents sont installés à l’Hôtel du Département, ainsi que dans des locaux qui accueillent les services sociaux, les 35 collèges publics dont 18 sur Strasbourg, aux Archives départementales, au Vaisseau, au Foyer de l’Enfance et … chez eux : ce sont les assistants familiaux. Ces agents travaillent sur 90 sites dont 83 sur la ville de Strasbourg.

Le Département, moteur de la vie de l’agglomération, acteur et cofinanceur majeur de nombreux projets

Le Département, acteur majeur de l’aménagement et de l’attractivité de Strasbourg et de l’Eurométropole

Le Département est partie prenante de nombreux projets qui contribuent au rayonnement de Strasbourg ; en 2016 ses cofinancements ont été importants :

  • TGV
  • aéroport d’Entzheim
  • projets universitaires
  • port autonome
  • l’enseignement supérieur et la recherche voir (ci-dessous)

Le Département cofinanceur de projets et de structures qui améliorent le cadre de vie des habitants de l’agglomération strasbourgeoise

 

  • Extension du tramway
  • Les écoles de musique et de danse
  • Les équipements pour la lecture publique
  • Les équipements sportifs : la piscine de Hautepierre après celles du Wacken, de la Kibitzenau, de Lingolsheim, les années précédentes
  • Voirie Intercommunale de l’Ouest de Strasbourg (VLIO)
  • RD 1083 : carrefour Lilly
  • Le plan d’eau d’Eschau-Plobsheim
  • Le Canal de la Bruche


Le Département a en charge de bien d’autres équipements et services à dimension départementale

  • le Vaisseau, qui a accueilli depuis son ouverture 2 Millions de visiteurs ;
  • les Archives Départementales qui sont installées dans des locaux modernes ;
  • le Laboratoire Départemental d’Analyse ;
  •  la Maison Départementale pour les personnes en situation de Handicap (MDPH) en lien avec l’Etat ;
  • Le Centre d'information, de dépistage et de diagnostic des infections sexuellement transmissibles, des hépatites et du SIDA.


24 Millions d’euros pour l’enseignement supérieur et la recherche

 

  • 12 M euros pour les projets suivants :
    -> le Pôle d’Administration Publique de Strasbourg sur le  site de l’Hôpital Civil ;
    -> le Pôle de Compétence en Propriété Intellectuelle sur le  site de l’Hôpital Civil à Strasbourg ;
    -> le Centre de Recherche en Biomédecine de Strasbourg sur le site de la faculté de médecine ;
    -> l’Institut Hospitalo-Universitaire sur le site de l’hôpital Civil de Strasbourg.
  • 12 M euros pour la vie étudiante :
    -> restructuration de la cité universitaire Paul Appell ;
    -> logements étudiants et restauration universitaire en accompagnement du Pôle d’Administration Publique et du Pôle de Compétence en Propriété Intellectuelle ; 
    -> et projet de construction du Studium – learning center à la place de la bibliothèque Blaise Pascal à Strasbourg.

L’action sociale et médico-sociale


L’activité des services sociaux et médico-sociaux de la Ville de Strasbourg financée par le Département


La Ville de Strasbourg exerce pour le compte du Département et par délégation les 4 missions sociales suivantes : l’action sociale de proximité et la PMI dans les centres médico-sociaux de la Ville, l’action éducative à domicile exercée par le service de protection des mineurs de la Ville ainsi que l’animation des commissions territoriales des bénéficiaires du RSA. A ce titre, le Département verse à la Ville chaque année une dotation forfaitaire qui, pour 2016, s’est élevée à 11,8 Millions euros qui recouvre l’équivalent de plus de 200 postes équivalent temps plein de médecins, travailleurs sociaux et médicosociaux et personnel administratif.


En quelques chiffres, l’activité déléguée à la ville de Strasbourg en 2016 :

Maison_Enfance_4.jpg

  • 1 822 visites à domicile post-natales et/ou suivis d’enfants
  • 1 569 enfants vus dans 628 bilans médicaux effectués en écoles maternelles
  • 3 930 enfants vus dans 1.197 consultations du Jeune Enfant
  • 1 799 mineurs ou jeunes majeurs suivis par le Service de Protection des Mineurs
Une renégociation du principe et des conditions de cette délégation du Département à la Ville de Strasbourg est actuellement en cours.


L’activité des services sociaux départementaux sur les territoires des communes de l’agglomération strasbourgeoise hors Strasbourg

 

  • 2 355 visites à domicile post-natales et/ou suivis d’enfants
  • 3 264 enfants vus au moins une fois dans 1.208 consultations de nourrissons
  • 1 577 enfants vus au cours de 385 séances de bilans de santé en écoles maternelles pour dépister les troubles du langage, du comportement et de l’obésité assurés par des puéricultrices
  • 7 083 ménages suivis par les travailleurs sociaux dans les Centre Médico Sociaux
  • En 2016, les travailleurs sociaux et d’autres professionnels du Département :

-> ont trouvé une solution d’hébergement adaptée au sein du parc social pour 321 demandes de ménages,
-> ont permis l’adaptation de 54 logements supplémentaires aux besoins de personnes âgées en perte d’autonomie.

  • Ce sont par ailleurs 160 autres agents du Département qui ont assuré le suivi et le traitement de 31 131 bénéficiaires d’une prestation au titre de la MDPH, 1 696 bénéficiaires d’une prestation au titre du handicap, 4 595 bénéficiaires de l’APA à domicile et de 3 655 bénéficiaires de l’APA en établissement sur ce territoire.
  • Ainsi, tout au long de l’année 2016, plus de 130 000 personnes sur le territoire de l’EmS, soit un habitant sur 4, a été accueilli, rencontré, accompagné, aidé financièrement, hébergé, sans compter les familles, les associations, les personnes fréquentant les bibliothèques médiathèques et les visiteurs du Vaisseau (200 000 en 2016 ce qui a permis de franchir le cap des 2 millions de visiteurs depuis l’ouverture en 2008).
  • Au-delà de l’action sociale individuelle, le Département finance tous les ans au titre de l’aide sociale, le fonctionnement de 6 244 places dans les établissements sociaux et médico-sociaux situés sur le territoire de l’EmS (932 places pour 16 Maisons d’enfants à caractère social, 4 181 places dans 54 établissements pour personnes âgées et 1 131 places réparties dans 19 établissements pour personnes en situation de handicap). Les volumes financiers représentent un montant de 160,8 M euros.
  • Ces 6 244 places induisent 4 229 emplois directs ;
  • A cela s’ajoutent les emplois de 29 Assistantes Familiales de l’Aide sociale à l’Enfance.


Les actions pour l’éducation


Lancement d’un nouvel outil : le Projet Educatif Partagé et Solidaire (PEPS) expérimenté par les collèges Galilée et Maxime Alexandre de Lingolsheim

Le collège Galilée, après avoir été fermé d’urgence en septembre 2014, avec transfert des élèves dans les locaux du lycée Couffignal puis retour en mars 2015 dans des locaux modulaires sur le site initial du collège, sera reconstruit à l’identique (600 élèves).
Après de longs échanges avec les Maires de Lingolsheim et de Holtzheim, avec les enseignants, l’Education Nationale et les parents d’élèves, il a été décidé de reconstruire pour les 600 élèves le collège sur place pour un coût de 8 Millions d'euros HT (valeur 2016) et d’intégrer cette restructuration lourde dans un Projet Educatif Partagé et Solidaire (PEPS). Cette démarche partenariale innovante menée à l’échelle du périmètre de recrutement des 2 collèges de Lingolsheim, Galilée et Maxime Alexandre, ambitionne de lancer une nouvelle dynamique de projet et une mobilisation partenariale plus forte. Outre les partenaires institutionnels (Sous-préfet, Education Nationale, CAF, EmS, Communes), toute la communauté éducative locale prise au sens large du terme élaborera puis mettra en œuvre un plan d’actions se voulant plus synergique et plus innovant en termes d’actions éducatives. Il a vocation à constituer le volet éducatif d’un futur contrat départemental.

L’accueil d’élèves stagiaires de l’Ecole Polytechnique

Depuis 5 ans, 3 collèges de l’EMS (Erasme à Strasbourg, Lamartine à Bischheim et Rouget de Lisle à Schiltigheim) accueillent des stagiaires de l’Ecole Polytechnique. Depuis 2 ans le Département les héberge gratuitement dans ses logements de fonction en collège (4 pour l’année scolaire 2015-2016, 6 pour 2016-2017).
Donner le goût des études longues aux collégiens, c’est aussi œuvrer en faveur de la mixité sociale au sein des futures promotions de l’Ecole Polytechnique. C’est se donner la possibilité d’avoir, demain, une classe dirigeante et des élites qui ressemblent à la société.

Pour protéger le territoire de l’EMS du risque d’inondations par débordement de la Bruche dans le canal de la Bruche

Pour protéger le territoire de l’EmS du risque d’inondations par débordement de la Bruche dans le canal, le Département assure la surveillance du canal avec du personnel d’astreinte 24h/24 et 7 j/7. Ces agents s’occupent également de sécuriser la circulation, de réduire les risques de chute et de l’entretien de la piste cyclable qui connaît un grand succès pour les promeneurs.

L’année 2016 a été celle :

  • de l’achèvement de l’étude générale sur les moyens à mettre en œuvre pour pallier ces risques, pour un coût de 130 000 euros,
  • de la restauration de quelques ouvrages et du milieu naturel,
  • de l’engagement d’études pour la connaissance du potentiel hydro-électrique,
  • du diagnostic phytosanitaire du parc arboré pour une valorisation paysagère des boisements riverains
  • et de la sécurisation des usagers sur la piste cyclable du Canal de la Bruche.
61 000 euros ont été dépensés par ailleurs pour l’entretien et la maintenance de la voie d’eau, de l’ouvrage et des équipements de surveillance.

Encourager tous les talents dans les quartiers concernés par la Politique de la Ville (QPV)

Le Département du Bas-Rhin participe activement à la Politique de la Ville, pour assurer l’égalité entre les territoires, réduire les écarts de développement entre les quartiers défavorisés et leurs unités urbaines, améliorer les conditions de vie de leurs habitants. Il est partenaire et financeur du Contrat de ville de l’agglomération strasbourgeoise qui concerne 18 quartiers prioritaires sur Strasbourg et 5 sur la 1ère couronne suivants :
-> Ville de Strasbourg : Neuhof-Meinau, Elsau, Murhof, Molkenbronn, Laiterie, Koenigshoffen Est, Hohberg, Hautepierre, Cronenbourg, Cité de l'Ill, Cité Spach, Port du Rhin, Ampère
-> Villes de Bischheim et Schiltigheim : Quartiers Ouest ("Ecrivains"), Guirbaden, Quartier du Marais
-> Ville d'Illkirch Graffenstaden : Libermann
-> Ville de Lingolsheim : Europe Hirondelles

Un nouveau « Référentiel » des priorités départementales : pour faciliter les démarches des porteurs de projets, renforcer les relations et pour les rendre plus simples et plus lisibles, les types d’actions que le Département soutient sont clairement énoncées dans un référentiel qui fixe 10 priorités :
  • La pratique sportive
  • L’engagement
  • L’accompagnement à la scolarité et la prévention du décrochage scolaire
  • L’attractivité et la valorisation des établissements scolaires
  • L’accompagnement des parents
  • L’apprentissage et la maîtrise de la langue française
  • Les parcours vers l’emploi
  • L’orientation et la formation
  • La création d’entreprises et leur pérennisation
  • L’accès aux équipements et aux projets culturels

Le Département a renforcé en 2016 son soutien spécifique aux porteurs de projets associatifs et aux collèges qui, au cœur des 13 QPV de Strasbourg, construisent au quotidien, une cohésion sociale autour des jeunes et de leurs familles.
Le fond urbain réservé à ces porteurs de projets, s’est élevé, en 2016, à 240 000  euros.
Les nouvelles orientations politiques adoptées par l’Assemblée Départementale le 8 décembre 2016 insistent sur la mise en commun des moyens de tous les partenaires de la politique de la Ville pour combattre l’échec et le décrochage scolaires, le désengagement parental, la promotion de l’engagement citoyen des jeunes et la participation parentale, la découverte des métiers, la réussite scolaire et l’attractivité des collèges, l’épanouissement des jeunes via l’accès à la culture, aux sports …

 

Quelques autres chiffres significatifs au 31 décembre 2016

 

  • Données générales :
    -> 10 cantons
    -> 33 Communes
    -> 484 157 hab. habitants
  • Développement des itinéraires cyclables :
    -> Passerelle Hausbergen Schiltigheim : 2,8 Millions d’euros
    -> Secteur Pont pasteur Parc du Heiritz : 565 000 euros
  • Soutien au Port autonome : 545 000 euros
  • Technoparc : campus de développement de technologies médicales innovantes : 1,5 Million d’eurosNombre d’Assistants Familiaux : 27

Notez cet article

Nombre de votants : 2