Vous êtes ici:
Publié le: 01/03/2018

Sud

Vignoble

Les actions conduites dans le Territoire Sud


Les actions pour les séniors

La Charte des ainés de la Vallée de la Bruche

L’objectif de cette charte est de développer les solidarités et les services autour des aînés dans les territoires ruraux confrontés à un vieillissement démographique, à un accroissement possible de l’isolement et à une dilution du lien social :

  • en soutenant le lien social et les solidarités de proximité
  • en valorisant les engagements et les expériences des retraités
  • en promouvant le « bien vieillir » et la prévention des risques liés au vieillissement
  • et en développant et en maintenant une offre de services et de structures de proximité
Le Département du Bas-Rhin a conclu cette Charte qui s’inscrit dans le cadre des préconisations du Pacte Social Local de la Vallée de la Bruche ; les partenaires du Département du Bas-Rhin associés à cette Charte sont : les Communes de Fouday, Muhlbach sur Bruche, Mutzig, Russ, Saâles, Saulxures, Schirmeck et Urmatt ; la Délégation Régionale des Petits Frère des Pauvres ; la MSA d’Alsace.


Le projet de Maison des Ainés à Sélestat

Dans le cadre de l'appel à projet « Label amis des ainés » et du diagnostic qui en a suivi, les services de la Ville de Sélestat se sont rapprochés des services du Département afin de participer à la mise en œuvre pour 2017 d'une Maison des Ainés.

Il s’agit de créer un lieu unique, rassemblant l’ensemble des acteurs et partenaires, visant à :

  • assurer un accueil coordonné entre partenaires associés, pour renseigner (infos, docs,…) et orienter vers les interlocuteurs appropriés.
  • lutter contre l’isolement des personnes âgées et les accompagner avec leurs proches dans les domaines de la perte d’autonomie et de l’accompagnement social.
  • proposer aux usagers, professionnels et bénévoles un lieu de ressources, d'écoute et d'échanges.
  • inciter au développement citoyen d’actions en faveur des personnes âgées, en permettant aux jeunes séniors et à tout un chacun de mettre à profit ses propres compétences au service de projets innovants.
  • organiser des temps de rencontre, des animations, des actions collectives en fonction des besoins des aînés (culture, loisirs, sport, habitat, sécurité, santé…).

Deux restructuration/extension de collèges en cours



Restructuration/extension des collèges publics de Benfeld et d’Erstein

 

  • Collège Romain Rolland à Erstein :
-> une première opération a eu lieu en 2014 pour un montant de travaux de 1,5 Millions euros, le but était de restructurer la demi-pension.
-> l’actuel projet de restructuration et extension a pour but d’accroitre sa capacité d’accueil en la faisant passer de 700 à 900 élèves. Le projet intègre également une mise aux normes notamment en matière de sécurité et d’accessibilité. Le coût global de cette opération s’élève à 18,5 Millions euros.
-> un nouveau gymnase sera construit par la Communauté de Communes (CdC) du Canton d’Erstein au sein du collège. Toutefois, de par sa localisation et sa conception il sera accessible en soirée et durant les vacances aux associations sportives locales.

  • Collège Robert Schumann à Benfeld : l’objectif est de faire passer sa capacité d’accueil de 730 à 800 élèves pour tenir compte de l’augmentation des effectifs constatée depuis plusieurs années ainsi que des projections démographiques ; il s’agit aussi de mettre aux normes cet établissement et de réorganiser son fonctionnement. Le scénario retenu par le Département, en concertation avec les utilisateurs, a été le suivant :
-> Restructuration complète de l’externat existant.
-> Construction d’une extension entre l’externat et la demi-pension permettant d’y installer les locaux de maintenance.
-> Construction d’une extension côté Nord de l’externat en liaison avec celui-ci et donnant sur la rue du Luxembourg.
-> Construction du parking côté Est du site.
Le coût global du projet est de 15,7 Millions euros. Ce nouveau collège est opérationnel depuis fin 2016.

 

Les actions en faveur des sports de nature



Développement du Massif du Champ du Feu

La viabilité hivernale 2015/2016

Le Département a poursuivi son engagement en faveur du développement et de la valorisation du Massif du Champ du Feu. 2016 a été marqué par :

  • La modernisation de 9 kilomètres de pistes nordiques sur le secteur des Myrtilles au Hohwald (Communauté de Communes Barr-Bernstein). Ce secteur est le plus apprécié des fondeurs et le mieux enneigé naturellement (90 jours d’enneigement naturel en 2015-16).
    Les pistes ont été entièrement re-profilées (devers, talus, souches, roches) avec une largeur minimale de six mètres.
    Ces travaux ont coûté un peu plus de 100 000 euros et ont bénéficié d’un soutien financier à hauteur de 50% par des crédits européens (FEDER).
  • Les parkings de la Serva ont également été réaménagés pour un coût légèrement inférieur à 100 000 euros. Ces travaux ont permis de sortir du "tout voitures" :
     -> des parkings dédiés aux transports en commun (Navettes des Neiges, écoles de ski, cars scolaires) ont été aménagés ;
    des parcours sécurisés, pour les piétons et les circulations douces, permettent désormais de se déplacer d’un bout à l’autre de la station sans avoir à emprunter la route départementale ;
    -> des places réservées aux personnes en situation de handicap ont été créées sur le parvis du chalet du Département.
  • Enfin, le Département a reconduit le dispositif de navettes des neiges depuis Strasbourg, Sélestat, Barr et Schirmeck qui, une nouvelle fois, a rencontré un vif succès avec plus de 7 000 personnes transportées durant la saison hivernale.

L’action Médico-sociale


Sur le Territoire Sud, le Département à travers ses 547 agents a permis d’assurer l’accueil de plus de 5 500 ménages dans les différents Centres Médico-Sociaux du Territoire, d’accompagner plus de 2.800 bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active (RSA) dans leur démarche de retour vers l’emploi et 4 693 personnes âgées bénéficiaires de l’Aide Personnalisée à l’Autonomie. Il a permis à 2 200 enfants du Territoire d’être vus en bilans de santé dans les écoles élémentaires, et il assure le suivi de 719 enfants placés en établissements, lieux de vie ou familles d’accueil.
Quand culture rime avec handicap

L’ESAT Evasion de Sélestat conforté dans son rôle d’acteur pour la culture des personnes en situation de handicap

L’Etablissement et Service d'Aide par le Travail (ESAT) Evasion de Sélestat avait été identifié par la Direction Régionales des Affaires Culturelles (Etat) (DRAC) comme « Centre de Ressources Culture et Handicap (CRCH) » potentiel. La mission principale d’un CRCH est de garantir l’accessibilité à la culture aux personnes en situation de handicap. Fort d’une expérience de près de 10 ans dans le domaine, l’ESAT Evasion est devenu une référence pour de nombreux partenaires qui le sollicitent pour des conseils, de l’information et de la formation relatifs à l’accueil de public en situation de handicap, qu’il soit physique ou psychique (ex : intervention auprès des guides du Haut-Koenigsbourg pour l’accueil de public en situation de handicap mental, organisation de conférences-débats sur les thématiques de la pratique artistique et l’accès à la culture pour tous…).

Dans le cadre de ses missions d’appui aux partenaires des territoires, le Département accompagne l’ESAT Evasion dans le montage de son projet de reconnaissance en tant que CRCH. Une instance de concertation a été mise en place. Pilotée par le Département du Bas-Rhin, elle réunit la DRAC, la Région, le Département du Haut-Rhin, la MDPH (Maison Départementale des Personnes en situation de handicap) du Bas Rhin, la MDPH du Haut Rhin68, et l’APEI. Ce travail partenarial va se concrétiser à travers une convention d’objectifs multi partenariale confortant ce rôle de Centre de Ressources Culture et Handicap porté par l’ESAT Evasion.

Les actions concernant les routes et les itinéraires cyclables


Les routes du Territoire Sud

La collectivité départementale et ses agents ont assuré l’entretien des 1198 km de routes départementales du Territoire Sud en y consacrant plus de 15 Millions d’euros au titre des investissements routiers, de l’entretien courant et de la viabilité hivernale.

L’itinéraire cyclable de la Vallée de la Bruche

Le projet d’aménagement de l’itinéraire cyclable de la vallée de la Bruche constitue un des itinéraires structurants du « Plan Vélo 2020 » du Département du Bas-Rhin. Il vise à améliorer la qualité de vie en milieu rural en favorisant des déplacements doux de proximité et participe à la valorisation touristique de la vallée de la Bruche.
D'une longueur totale d'environ 50 kilomètres, 50% de l'itinéraire entre Molsheim et Saales est ouvert aux cyclistes. En 2016, le Département a décidé d’aménager les 24 km restant en commençant par le revêtement de 13 km  de chaussées. Ce chantier, d’un coût de plus de 830 000 euros Hors Taxes, est programmé par phase sur la période 2016-2020. Ainsi, en 2016 la section Heiligenberg-Russ a été aménagée, permettant d’offrir un parcours sécurisé d’environ 14 km.

Les actions pour les transports



La création d’une ligne de transport en commun transfrontalière à destination des salariés de la zone d’emploi de Lahr

lahr erstein zalando.jpg

Ce projet est porté par l’Eurodisctrict Strasbourg-Ortenau et prévoit des liaisons 3 fois par jour  (une liaison en début de matinée, une deuxième en milieu de journée et une troisième en fin de journée) par bus entre la gare d’Erstein et la gare de Lahr, offrant ainsi une alternative de déplacement aux salariés français de la zone d’emploi de Lahr. Cette ligne sera développée dans un premier temps à titre expérimental sur une période de 2 ans. Une évaluation sera menée fin 2017 pour, le cas échéant, apporter les adaptations nécessaires au dispositif (grille horaire, nombre de rotations journalières, points d’arrêts…). La participation budgétaire du Département sera de 20 000 euros / an.




Quelques autres chiffres significatifs au 31 décembre 2016


Données générales :

  • 5 cantons
  • 164 Communes
  • 9 Communautés de Communes
  • 245 343 habitants

  • 44 sites départementaux, 547 agents départementaux


Données sociales

  • 40 établissements pour personnes âgées : 2 416 lits
  • 4 693 bénéficiaires de l’APA
  • 8 établissements pour personnes en situation de handicap
  • 13 985 bénéficiaires d’une prestation de la Maison Départementale des Personnes en situation de Handicap dont 631 bénéficiaires de la Prestation de Compensation du Handicap
  • 1 829 emplois induits par les établissements pour personnes âgées et personnes en situation de handicap
  • 14 lieux de consultation du nourrisson : 1 270 visites de PMI à domicile, 2 220 enfants vus en bilan de santé à l’école
  • Service Départemental de Protection de l’Enfance : 11 établissements, 3 lieux de vie et 165 assistants familiaux accueillent 719 enfants placés, 269 emplois dans les établissements accueillants des enfants relevant de l’aide sociale


Données Education

  • 23 collèges publics gérés par le Département
  • 11 510 collégiens
  • 199 agents du Département pour entretenir ces bâtiments et prendre en charge la restauration scolaire
  • 1,6 Millions d’euros de dépenses d’investissement
  • 18,4 Millions d’euros de dépenses de fonctionnement
  • 2 collèges privés : 720 collégiens


Données culturelles

  • 2 relais culturels : les Tanzmatten à Selestat, Espace Athic à Obernai
  • 27 points lecture, 30 bibliothèques, 10 médiathèques, 700 bénévoles

 

Données sportives :

  • Subvention de  720 000  euros pour la piscine de Schirmeck
     

Données Logement

  • Construction de 370 logements aidés : 3,5 millions  euros de subventions

Notez cet article

Nombre de votants : 2